L'Hex

La Garçonne Exposée

 

Mots par Joviale Tshabola, photos tirées de teenvogue.com, letsrestycle.com, tiffandcoco.com, au.lifestyle.yahoo.com, gettyimages.co.uk, buro247.co.au et charlie-may.co.uk

Manteau démesuré, pantalon large, chemise relax, silhouette androgyne typiquement associée avec la femme masculine : la garçonne.

Sans conteste, 2015 a été l’année où a eu lieu l’établissement d’une nouvelle façon d’être une femme.

CM + Ellery

Que ce soit les marques de luxes pour femme (Céline, The Row, Jil Sander, Marni), les marques contemporaines (Acne, Charlie May, Studio Nicholson, Ellery) ou les marques de prêt-à-porter (COS, Contoire des Cotonnier, Zara, Mango) la forme minimaliste a fait sensation au podium et dans nos garde-robes.

celine + the row

En outre, certaines personnalités ont déclenché l’envie d’être chic et confortable comme : l’actrice légendaire pour son esthétique Tilda Swinton, la jeune artiste française Christine and The Queen, ou la mannequine et « tom-babe » de l’année Kendall Jenner qui a toujours été louée pour avoir été le garçon manqué, plus réservé que ses sœurs.

La divulgation de toutes ces grandes influences peut nous faire conclure que la garçonne est maintenant normale. Hélas ! Être garçonne ne veut plus dire que vous êtes moins féminine que la fille à côté de vous. Juste parce que vous vous sentez plus à l’aise en pantalon ne veut plus dire que vous ne serez pas considérée douce ou séduisante. Chacune d’entre nous est libre d’être la femme qu’elle veut.

Voilà pourquoi ce développement devrait être considéré comme une polémique. Dans mon enfance, je me rappelle jouer avec mes copines pendant la récréation aux Spice Girls. A cette époque, être « Sporty Spice » ou « Mel C » était une raison suffisante pour un caprice colérique. L’idée d’être la garçonne parmi vos amies était une humiliation, une punition. Tout comme cacher le fait que vous jouez au basket ou au foot en pleine conversation, parce que ces sports sont des sports « d’homme ». Troublant, non ? Que ma conscience d’enfant me dise qu’il faut craindre ce portrait. Pourtant, c’est tout ce que j’ai connu, même au lycée. Cela n’a pas seulement créé un complexe pour celles qui aiment les choses qui ne sont pas « féminines », mais c’est aussi une source d’aliénation et une période ingrate que plusieurs jeunes filles traversent en grandissant et dans leur vie adulte.

Néanmoins, depuis ces deux dernières années, il y a une poussée signifiante des sources d’inspiration pour élever le statut de La Garçonne. Des sites comme « La Garçonne Moderne » veulent faciliter la recherche d’un style plus discret. Ce projet basé à New York a été créé non seulement pour promouvoir les marques montantes dans le monde de la mode, mais également pour vendre un nouveau mode de vie à travers le blog et les sites commerciaux. En tout cas, il n’y a rien à dire en ce qui concerne l’influence d’internet quand il y a un mouvement bouillonnant au XXIème siècle. N’oublions pas non plus les publications papier pour la femme plus mature, comme par exemple « The Gentlewoman » qui est largement au sujet des intérêts des « dames ». Cette publication semestrielle célèbre la femme moderne, elle met en vitrine les talents, les points forts et la diversité d’une femme aux valeurs contemporaines. Ce genre d’influence ne s’arrête pas là, les choix de carrières sont plus ouverts que jamais. Une femme peut choisir d’être mécanicienne, pilote, soldat, chef de banque et même mère célibataire. Bien sûr, ces modes de vie sont accompagnés de plusieurs obstacles, mais nous les femmes n’avons plus un destin fixe, l’indépendance nous valorise, peu importe le choix que nous prenions nous serons toujours considérées comme femmes. Sachez qu’une « femme » n’est plus la définition d’être secondaire aux hommes.

Faites bien attention ! Cet article n’a pas pour but de critiquer les femmes qui ne se considèrent pas garçonnes, ni de vous conseiller de changer vos opinions sur ce que signifie être une femme moderne, non ! Je vous annonce simplement qu’enfin, les femmes n’ont plus besoin de se sentir gênées d’avoir ce côté masculin… mettez cette qualité en valeur ! Vous êtes autant femme que celle d’à côté de vous.

Publicités
Cette entrée a été publiée le décembre 11, 2015 à 18:30 et est classée dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :